Races

Il existe officiellement six races sur Désia : les Aildors, les Feudors, les Terradors, les Aquadors et les Agénors, et enfin, les Elfes Forestiers. Cependant, avec les hybridations entre les Elfes et les trois races continentales, on trouve des métis d'elfes chez les Aildors, chez les Feudors et les Terradors, sachant que chez les deux dernières races, les métissages sont moindres, car les Elfes Forestiers étant supposés vivre dans les forêts du royaume des Vents, ils auront plus de propension à s'unir avec les créatures qu'ils ont à portée de main.

Dans les romans, on peut rencontrer deux métis, Madisa, qui est au service de la maison Maradi depuis des décennies (Tome 1) et Lorastz Penn, qui est un métis d'Elfe Forestier avec une Terradorin (Tome 4). Mais il y en a beaucoup d'autres, ainsi que des sous-races intelligentes qui n'ont aucune espèce d'importance aux yeux des autres ; ainsi Arhylinn va croiser à Arodiane des humanoïdes métissés avec des félins ou d'autres animaux qui, au fil des siècles et des manipulations magiques et des croisements, ont fini par créer de sous-races totalement indépendantes.

Mais, l’événement majeur qui a fortement secoué les Aînés fut, qu'à la création de Désia, dans les océans, il n'y avait qu'une seule race, les Agénors, et que désormais, il y en a une de plus, les Aquadors. Non issus d'Utarron, les Aquadors ont été longtemps considérés comme des bâtards impurs, car nés de la curiosité presque maladive du fils d'Utarron, Kazon Emer, qui a, un beau jour, décidé que l'océan ne lui suffisait plus, qu'il avait envie d'aller visiter les terres émergées.

Désireux de faire plaisir à son fils, Utarron a donc accédé à son souhait d'obtenir des jambes et, le cœur brisé par un sentiment de pure trahison, il a déchiré la nageoire de Kazon en deux et modelé deux sets d'os avec de la vase. Kazon a ensuite quitté l'océan pendant plusieurs années, abandonnant sa compagne Tankadi avec leur nombreuse progéniture ; quand il a eu fait le tour des terres émergées, il est revenu, mais le changement de son corps étant irréversible, Tankadi a fait avec et l'a laissé redevenir son compagnon. Cependant, les nouveaux enfants qui allaient naître de leur nouvelle union allaient rapidement la dégoûter et après quelques années, elle prit la décision de se séparer de Kazon. Elle partit avec les siens, les Agénors, d'un côté, pour fonder sa propre ville, et Kazon se retrouva avec ses descendants, qu'il nomma Aquadors. Il fallut plusieurs siècles et de nombreux rois et reines successifs avant que les deux peuples n'acceptent enfin de s'unir pour n'en former plus qu'un, gardant néanmoins les appellations d'origine puisqu'ils étaient tous dissemblables au possible. Il s'avéra d'ailleurs rapidement qu'ils étaient génétiquement compatibles, puisque tous engendrés par Kazon et Tankadi à l'origine, et cela les conforta un peu plus dans l'union de deux races.

Du côté de Yashebaba Zhan, les choses sont particulières, personne ne sait combien d'enfants il a réellement et certaines rumeurs disent qu'il se serait doté de la faculté d'engendrer lui-même en son sein ses enfants, (Note : ce procédé a pour nom barbare la Parthénogenèse et donne la capacité à certaines espèces asexuées comme les escargots, de s'autoféconder pour donner naissance à des petits sans le concours d'un partenaire.)