~ Habitants ~

Désia regroupe énormément d'habitants, mais ils sont principalement concentrés dans les grandes villes et notamment au royaume des Vents et de la Terre, où il a très peu de villes ou de villages en dehors des capitales, voire pas du tout concernant le royaume de la Terre, à cause du fait que ce soir un désert.

Ci-dessous, une présentation des différents royaumes.

Le Royaume des Vents

 

Capitale : Arodiane

Description du territoire :

  • Population : environ 400 000 personnes, Ailés, Elfes et Humains confondus.

  • Superficie : 58% des terres émergées de la planète, essentiellement des plaines, des forêts et des collines verdoyantes.

  • 120k personnes vivent à Arodiane et le reste se partage les six autres villes principales plus les villages disséminés un peu partout sur le territoire.

Langue parlée : Le Langage Commun

Langue écrite : L’Aildoran

Gentilé => plur. Aildors (fém. plur. Aildorines) / sing. Aildor (fém. sing. Aildorin)

Les membres de ce peuple ont la particularité d’être munis d’ailes de taille proportionnelle à leur corpulence, mais dans tous les cas très impressionnants. Les cheveux, les yeux et les ailes sont très souvent de la même couleur ou d’une couleur approchante. Les écarts flagrants de coloris sont rares. Ainsi pour une chevelure rousse, les ailes seront d'une couleur approchante.

 

Toutes les couleurs du spectre sont utilisées, y compris le noir et le blanc. Nevlin Solsanke (Tome 1), troisième épouse d’Eldehin Solsanke a les cheveux couleur d’ébène et les yeux noirs. Ses ailes sont noires aux reflets prune ; Yumna, lui, arbore des ailes d’un blanc pur et une longue chevelure d’argent ainsi que des yeux gris aux reflets bleutés)

 

Les enfants nés de deux parents Aildors voient le jour munis d’ailes minuscules qui se développent en même temps qu’eux pendant les douze à quinze mois de grossesse de leur mère. Ils ne peuvent voler avant leur dixième anniversaire, et jusque-là, leurs ailes restent immaculées, peu importe la couleur de leurs cheveux.

Les Aildors aiment vivre en hauteur, non pas par orgueil, pas pour tous, mais plutôt dans un souci pratique. Ils laissent de toute façon volontiers les logements de plain-pied aux Humains et aux Elfes, Elfes qui n’ont rien en commun avec ceux du Royaume du Feu. Les Elfes Aildors sont moins purs que les élégantes et gracieuses créatures qui partagent la vie de chaque Feudor, et encore bien moins que les Elfes Forestiers dont ils sont les descendants.

La famille royale des Vents à son palais à Arodiane, la capitale et chaque membre se distingue par le port d’une émeraude, symbole de la royauté chez les Aildors. Chacun est libre de la porter comme il veut, mais elle doit être visible. Ainsi, les hommes aiment à la porter en chevalière ou en boucle de ceinture (comme le roi Keshdi) ou encore en diadème (comme Yumna). Les femmes, elles, la font monter sur une bague ou elle leur est offerte déjà montée sur leur alliance le jour de leur mariage, comme ce fut le cas pour Arhylinn.

Le Royaume du Feu

Capitale : Bambara

Description du Territoire :

  • Population : environ 350 000 Feudors plus autant d’Elfes (mâles et femelles confondus), total de 700 000 personnes.

  • Superficie : la superficie du territoire Feudor est compliquée à évaluer, car il comprend toutes les hautes montagnes déchiquetées qui se trouvent au Nord du Royaume des Vents dont ils ont une frontière commune qui a la particularité d’être très nette. En effet, les neiges quasi éternelles du nord du Royaume des Vents s’arrêtent net à la frontière avec le Royaume du Feu.

  • Environ 200k personnes vivent dans le principal volcan de Bambara.

Langue parlée : Le Langage Commun

Langue écrite : Le Feudoran

Gentilé => plur. Feudors (fém. plur. Feudorines) / sing. Feudor (fém. sing. Feudorin)

Chaque Feudor est lié à un Elfe Forestier de sexe opposé soigneusement sélectionné par l'Elfe d'un de ses parents pour lui servir de professeur et protecteur tout au long de sa vie. Pour un bébé Feudor mâle, un elfe femelle lui sera lié et inversement. Il arrive parfois qu’un jeune Elfe soit lié à enfant nouveau-né du même sexe que lui. Si l’erreur est détectée avant la création du lien magique, l’échange peut encore être fait, mais une fois le lien magique créé, tout changement ou retour en arrière est impossible sauf demande expresse du Feudor ou de ses parents, pour incompatibilité de caractères par exemple.

Les Feudors sont des êtres liés au feu, feu qui se retrouve dans leur apparence. Ils sont pour la majorité roux ou auburn, avec une peau mordorée à brune ; leurs émotions ont une incidence sur l'éclat de leurs cheveux ou de leur peau. Certains Feudors manient également le feu et sont capables de le faire obéir, mais cet exercice requiert trop d’énergie spirituelle pour la majorité des Feudors normaux. À ce jour, seul le grand-père de Djemaa Linares (Tome 2), l'actuel prince du Feu, en était capable et cela lui a été fatal.

La famille royale vit dans le plus grand volcan de la chaîne de montagne visible depuis la frontière avec le royaume des Vents : Bambara. L’intérieur du volcan, en activité, abrite plusieurs milliers de familles et s’organise comme un village parfaitement rôdé. La cheminée magmatique est exposée et maintient la température intérieur à environ quarante-cinq, cinquante degrés en permanence.

À l’instar de la famille royale des Vents, celle du Feu possède, elle aussi, une pierre précieuse, le rubis. Seulement, si les Aildors sont libres de la porter où et comme ils veulent, les Feudors de sang royal ou rapportés, tel que les épouses, époux et enfants de Princesses et de Princes, se voient dans l’obligation de subir une sorte de sertissage. Les personnes nées de sang royal sont « serties » d’un rubis de petite taille, au niveau du torse, dans le creux des clavicules. L’opération magique est totalement indolore et la majorité des Feudors qui portent ce rubis le cachent ensuite sous leurs habits.

Le Royaume des Eaux

Capitale : Lkamis

Description du Territoire :

  • Population : Agénors : 350 000 // Aquadors : 450 000 âmes. Total 800 000 personnes.

  • 300k personnes vivent à Lkamis, la capitale. Le reste est réparti dans tout le territoire (ainsi que sur le rivage dans les villes comme Noda, Koren, Bath et Kushan Don), mais rassemblés en cités sous-marines équivalentes à Lkamis ou plus petites.

  • Superficie : toutes les étendues d’eau de mer du globe, mais réellement 30% de ces eaux à environ cinquante kilomètres des côtes au grand maximum. Les 70% restants sont considérés en territoires inconnus, personne ne s’y est encore aventuré. Les Requins y règnent en maîtres.

Langue parlée : Le Langage Commun

Langue écrite : L’Aquadoran ou l'Agénoran

Gentilé => plur. Aquadors (fém. Plur. Aquadorines) / sing. Aquador (fém. sing. Aquadorin).

               => plur. Agénors (fém. Plur. Agénorines) / sing. Agénor (fém. sin. Agénorin)

 

Ce peuple est lié à un autre peuple appelé les Agénors (voir Races). Ceux-ci ont la particularité d’être semi-poisson à partir de la taille. Les habitants de l’Autre Monde qui ont rencontré des Agénors les appellent des « sirènes ». Les Agénors vivent en parfaite harmonie avec les Aquadors et il est fréquent qu’un membre de ces derniers épouse un Agénor. Issus d’un même couple fondateur, les deux races sont parfaitement compatibles même si la race du père a tendance à prévaloir sur celle de la mère.

Les enfants ont la particularité de grandir très vite. Utarron a fait en sorte qu'ils passent le moins de temps possible à craindre les dangers des océans. De ce fait, en deux années Terrestres, ils ont l'apparence et l'intelligence d'un adolescent de quinze ans.

Pourtant capables de nager et de respirer sous l'eau à l'aide de branchies, les Aquadors n'aiment pas particulièrement cela et préfère laisser l'usage de leurs nageoires aux Agénors. Certains Aquadors s'estiment supérieurs aux Agénors malgré le fait que ces derniers aient vu le jour avant et ne soient en rien le fruit d'une trahison.

Les deux races sont d'ailleurs plutôt chauvines et peu d'Agénors ou d'Aquadors savent ce qu'il y a au-dessus de la surface de l'océan. Ils n'aiment pas quitter leurs colonies pour aller se promener sur le rivage, cela résultant probablement de la trahison de Kazon Emer et du fait que Tankadi ait fini par chasser son compagnon après son retour ; pour beaucoup d'habitants du royaume des Eaux, le rivage est donc un endroit honni et dangereux.

 

Cela n'empêche pas pour autant les plus téméraires de vivre en dehors de l'eau, dans les villes humaines comme Bath, Kushan Don, ou le Port de Koren. Une seule ville sur le rivage est entièrement habitée par des Agénors ou des Aquadors, Noda, appelé aussi le Poste de Descente, qui permet grâce à un système de monte-charge et d'escaliers de quitter Lkamis ou d'y descendre, notamment pour les marchands Aildors qui viennent vendre leurs biens à la capitale sous-marine.

La famille royale loge dans un palais construit en corail et la ville s'étale à son pied comme les tentacules d'une pieuvre. Le roi Duavel et son épouse, la reine Zalia, sont jeunes, ils avoisinent les vingt-cinq ans en années Terrestres et sont montés sur le trône sans avoir été réellement préparés suite à une affaire de mœurs qui a obligé le roi Juven, le père de Duavel, à écarter son fils aîné, Aman, du trône.

Le Royaume de la Terre

Capitale : Maroudine

Description du Territoire :

  • Population : environ 250 000 âmes, sans certitude.

  • Superficie : jamais réellement calculée. Les galeries du royaume sont tentaculaires et s’étendent à perte de vue sur toute la surface du désert du Kardain, du nord au sud du continent.

Langue parlée : Le Langage Commun.

Langue écrite : le Terradoran.

Habitants => plur. Terradors (fém. plur. Terradorines) / sing. Terrador (fém. sing. Terradorin).

 

Les habitants du royaume de la Terre sont de solides êtres de plus de deux mètres de haut qui ont la particularité de tous avoir la peau cuivrée de naissance, des cheveux bruns ou blonds foncés et des yeux marron ou jaunes. Gens du désert, ce sont de redoutables guerriers (femmes comprises) qui peuvent supporter des températures allant jusqu’à plus de soixante-dix degrés Celsius. Ils ne transpirent jamais et ne consomment que très peu d’eau.

Les Sentinelles qui surveillent le désert partagent leur vie avec une créature à l'allure étrange appelée Harena. D'une taille avoisinant les trois mètres, ces créatures sont des détecteurs de magie et réagissent à la moindre onde anormale, peu importe où sur Désia. 

La famille royale loge sous le désert, dans la ville de Maroudine, une cité tentaculaire creusée dans le sol stable sous le sable. La partie visible n'est utilisée que pour loger les soldats et les Harenas, même si elle ressemble à un château de sable instable.

Le roi Ramaval de Lesamphis est un vieux Terrador grincheux et c'est la reine, Dame Ereena qui gère le royaume d'une main de fer. Elle a eu sept enfants avec Ramaval, mais il ne s'en est jamais occupé et l'héritier au trône, Leffen, n'a de cesse de demander à quel moment  son père se décidera à abdiquer afin qu'il puisse monter sur le trône avant d'être vieux à son tour. Marié à Henke Maraat de Lesamphis, Leffen et elle ne peuvent pas avoir d'enfants et se sont donc rendus à Kushan Don pour en adopter un après avoir parcouru toutes les cités souterraines du Kardain sans succès.

Le Pays Elfique

Cet endroit appartenant à Yashebaba Zhan est un ensemble de terres invisibles se trouvant sur le territoire Aildor, principalement dans les forêts et en particulier celle de Minswrither.

Seuls eux en connaissent l’emplacement exact et savent s’y rendre et en revenir. Là-bas, le temps passe beaucoup moins vite que hors des frontières du Pays et ainsi, donne l’impression que les Elfes qui en viennent sont immortels.

 

Les Elfes qui sont nés dans leur pays, mais qui en ont quitté les frontières en étant bébé, ne subissent pas le temps ralenti de leur royaume et prennent autant d’années que les gens qui les entourent, sans pour autant voir leur corps se dégrader trop visiblement. Les Elfes Feudors rentrent cependant dans leur pays de naissance lorsque leur compagnon Feudor est sur le point d'avoir un enfant, afin d'aller chercher pour lui ou elle l'enfant d'Elfe qui lui sera lié pour le reste de sa vie. Nés Elfes Forestiers, les bébés perdent ce statut dès l'instant où la Magistère (actuellement Adamëe (Tome 2)) lie le nourrisson à son pendant Feudor.

Il y a de nombreux métis d'Elfes Forestiers avec les Aildors, et la majorité ne sont pas reconnus comme des personnes normales, reléguées aux rangs de serviteurs la majeure partie du temps. Madisa (Tome 1) est une métisse d'Elfe Forestier et d'Aildor grâce à sa mère et a eu, avec ça, le malheur d'être née avec une difformité d'apparence (elle a une cicatrice en travers du visage) qui la rend impropre au mariage. Sa mère l'a donc vendue comme servante à la Maison Maradi lorsque le grand-père de Sandre en était encore à la tête. Le second métis d'Elfe Forestier est Lorasz Penn (Tome 4) dont la mère est une Terradorin qui s'est entichée d'un Elfe Forestier (les Terradors soupçonnent une entrée du Pays Elfique de leur côté de la chaîne de montagne qui partage le continent en deux) avant qu'il ne l'abandonne en apprenant qu'elle était enceinte.

Remonter